chat s'arrache les poils

Pourquoi mon chat s’arrache les poils ?

Votre chat s’arrache les poils et vous voulez que ça s’arrête. Ce comportement n’est pas normal et vous devez agir maintenant, si ce n’est prévenir votre vétérinaire. On appelle cette perte de poils l’alopécie, si votre chat se gratte, c’est qu’il est sujet à des démangeaisons et il faut régler ce problème le plus rapidement possible. Ce n’est jamais agréable de voir son animal se débattre et il faut être attentif à ses messages, car cela est signe d’un mal-être. Puces, allergies, parasites, maladies, stress ? Il faut avant tout connaître l’une des causes de son comportement avant d’y trouver une réponse. Voici nos conseils.

Quelles sont les causes pour qu’un chat s’arrache les poils ?

Avant de se précipiter sur la solution à trouver pour que les chats ne s’arrachent plus les poils, il faut en fonction des symptômes, trouver la cause de l’alopécie. Ces symptômes peuvent provenir d’un problème d’origine biologique ou comportemental.

La perte de poils des chats liée à des causes biologiques

Votre vétérinaire sera le plus à-même de vous donner la bonne réponse, mais voici les causes biologiques principales :

  • Une allergie : une réaction allergique peuvent être provoquées par des puces, même si vous ne trouver pas de traces dans son pelage, car il suffit d’une seule piqûre. Celle-ci engendre des démangeaisons atroces, il est normal qu’un chat s’arrache ses poils en conséquence, un traitement contre les puces devra être envisagé. Parmi les allergies se trouve aussi l’allergie alimentaire. Il faut alors changer la nourriture de votre chat, à noter que les croquettes bas-de-gamme de supermarché (et parfois chez votre vétérinaire) sont néfastes à la santé du chat. Des produits de qualité allongeront l’espérance de vie de votre chat et lui donneront un plus beau poil soyeux ;

  • Des parasites : c’est la cause la plus courante de démangeaisons. Les causes parasitaires peuvent être liées aux puces, à la teigne ou encore à la gale (votre vétérinaire sera le seul capable de diagnostiquer les deux dernières maladies). Concernant la teigne, pas besoin que le chat se gratte pour provoquer une chute de poils, il suffit d’un léchage puissant pour les faire tomber. Les zones les plus dépourvues de poils (flancs, dos, autour des griffes et des pattes) et la présence d’une peau à l’aspect différent entreront en jeu dans le diagnostic du vétérinaire ;
  • Maladie endocrinienne : Plus rares, mais possibles, le diabète sucré, l’hypothyroïdie ou le syndrome de Cushing peuvent être une des maladies qui fait que votre chat s’arrache les poils, mais des analyses sanguines par un vétérinaire seront nécessaires ;
  • Des maladies moins fréquentes : seul votre vétérinaire saura vous dire pourquoi l’état de la peau de votre animal est anormal si aucune des causes ci-dessus ne vous apparaît évidente et si votre chat est en bonne santé. L’alopécie extensive féline ne peut par exemple être diagnostiquée que par biopsie.

La perte de poils des chats liée à des causes comportementales

Si vous n’avez trouvé aucune cause qui correspond au cas de votre chat, c’est peut-être parce que c’est une cause liée à son comportement. La seule et unique cause la plus probable chez les animaux est le stress. 

Le chat est différent du chien. Un chien s’adapte en général très facilement alors que les chats ont leurs petites habitudes et leur environnement doit rester stable pour limiter tout stress en eux. Une des manières de remarquer qu’un chat est stressé est de le voir pratiquer un toilettage et un léchage presque permanent, excessif. La présence de zones sans aucun poil se remarquera davantage et des tas de raisons peuvent être à l’origine de ce comportement.

Tous les animaux sont différents. Néanmoins, le stress produit par un chat peut provenir de différentes causes, mais elles sont toutes liées à son environnement :

  • Déménagement, déplacement de meuble dans votre maison ou jardin ;
  • Manque d’espace ou matériel inapproprié (gamelles, arbre à chat, coussin…) ;

  • Nouveaux animaux dans votre maison (autre chat, chien, oiseau…) qui sont un trouble pour le chat qui devra s’habituer progressivement, il ne faut pas le brusquer. Ou même un enfant, sinon au contraire la perte d’animaux ou d’individus de votre maison à qui le chat s’était attaché ;
  • Litière mal entretenue. On sait que c’est contraignant de s’occuper tous les jours d’une litière, mais il en va de la santé mentale et de l’environnement sain de votre chat ;

  • Rythme alimentaire inadapté. Un chat fait par nature une quinzaine de repas par jour, des grosses gamelles de croquettes matin et soir ne sont pas cohérents avec son mode de vie ni une nourriture à volonté. La meilleure option pour un chat reste et restera les distributeurs de croquettes automatiques.

Que faire pour que mon chat ne s’arrache plus les poils ?

On y arrive. Voici nos 3 conseils pour faire en sorte que votre chat ne s’arrache plus les poils :

  1. Détecter les allergènes plausibles dans l’environnement du chat :
  • Les produits allergisants les plus fréquents sont nos produits du quotidien (fumée des bougies ou cigarettes, aérosols…). Ils peuvent entraîner des allergies chez le chat et donc entre autres une irritation de la peau ;
  • Une allergie alimentaire liée aux croquettes ou aux friandises de votre chat. Dans ce cas, il faut changer pour des produits de qualité ;

  • Des spores de moisissures, des acariens ou du pollen selon les caractéristiques de votre maison et de la saison, peuvent provoquer des démangeaisons chez les animaux ;
  • Certaines allergies sont impossibles à détecter à la vue, seul votre vétérinaire pourra les diagnostiquer grâce à une prise de sang et c’est ce que nous vous conseillons.
  1. Trouver grâce à notre guide ci-dessus le type de parasites qui embête tant votre chat (puces, teignes, gale…) :
  • Puces ⇒ procurez-vous un peigne à puces pour le pelage de votre chat pour savoir s’il a des puces, auquel cas, un traitement devra être prescrit par votre vétérinaire ;
  • Gale ⇒ facilement repérable par la présence de petites croutes, boutons ou lésions de la peau, en particulier vers les oreilles ;
  • Teigne ⇒ également plus fréquente au niveau des oreilles, représentée par un manque de poil sur des zones de peau d’environ 10 centimètres. Cette maladie est transmissible à l’humain, alors attention.

Retenez que les conseils et avis de votre vétérinaire seront toujours les meilleurs et que son diagnostic est plus important que le nôtre. Il vous aidera à trouver le traitement adapté pour que votre chat soit en bonne santé.

  1. Détecter le stress de votre chat et le réduire :
  • Un chat qui s’arrache les poils aura tendance à être stressé et à mettre en place un léchage récurrent ou un arrachage de ces derniers. Le toilettage des chats leur permet de libérer des endorphines, ce qui les apaise, mais n’est pas la bonne solution. Faites en sorte de répondre aux messages que vous envoie votre chat en en trouvant la cause (énumérées au-dessus) et en y remédiant. Il existe également des diffuseurs de phéromones qui peuvent réussir à limiter le stress du chat, mais ce n’est pas la solution que l’on préconise en premier.

Lire aussi : Pourquoi mon chat miaule la nuit ?

Retour haut de page

DES RECETTES SUR MESURE AVEC 90% DE VIANDE ?!

alimentation sur mesure pour chat elmut
C’est ce que propose la marque française Elmut !
Livraison gratuite à domicile
-40% avec le code « FELIFOOD »